Rechercher
  • Marie

5 trucs cools à savoir sur les bousiers


Ah les bousiers... Récemment dans ma dernière vidéo je vous parlais de l'importance du caca dans la nature. Sujet aux allures un peu naïves et enfantines, et pourtant, le sujet a de quoi intriguer. Et bien évidemment, j'y abordais l'importance du bousier, petit coléoptère bien connu pour son roulage artistique de crotte de haut niveau. Alors on se dit, ok, cool, un insecte qui mange, pond et creuse dans le caca... Mais bon c'est pas non plus transcendant... Et bien DÉTROMPE TOI MON AMI. Le bousier transcende. Et il transcende fort. Allez hop, enfile ta combi anti-fange, on part s'amuser dans le monde magique du bousier !



Pour commencer, les bousiers font partie de la famille des Scarabaeidae et des Geotrupidae. Les différentes espèces de bousiers disposent de caractéristiques et de comportements différents, certains ont des couleurs chatoyantes, d'autres des petites cornes en fonction du sexe notamment. Et bon, vous l'aurez compris, comme son nom le laisse présager, les bousiers sont liés aux excréments, car ils sont coprophages. Et la coprophagie, tout simplement, c'est le fait de se nourrir d'excréments. Mais pas que. On distingue 4 comportements différents à ce propos, et niveau caca, le bousier ne manque pas d'imagination !

- D'un côté, il y a les vrais maçons, les façonneurs, les piluliers, veuillez acclamer les scarabées bousiers qui se servent de leurs papattes antérieures et de leurs mandibules pour fabriquer la fameuse et bien célèbre pelote de caca sphérique. Ils la déplacent jusqu'à leur terrier, et la pile jusqu'à ce qu'elle rentre dedans.


- De l'autre, on a les géotrupes, qui eux font leurs terrier juste en dessous d'un tas de caca, optimisant son utilisation en la mangeant et comme matériau de construction. C'est comme si toi, et bien tu te nourrissais du béton avec lequel tu construisais ta maison. Stylé non?


- Ensuite, il y a les endocoprides, qui eux vivent carrément à l'intérieur de la bouse, sans la modifier. Genre petit chalet de caca avec vue sur la prairie.


- Et pour finir, il y a les bousiers tunneliers, enterrant les morceaux de caca dans le sol autant qu'ils le peuvent pour se faire un joli garde manger.


Crédit image Doube (1990)

Bref, tu l'auras compris, le bousier c'est tout un art. Et c'est pas terminé, parce que je vais te faire découvrir 5 choses insolites à son sujet !


1) Le bousier, c’est le plus fort !

C’est officiel : l’insecte le plus fort au monde est un bousier ! L’Onthophagus taurus est capable de tirer… 1141 fois sa propre masse. On peut comparer ça a un humain de 70 kg soulevant 80 tonnes, soit… 6 bus à double étages. Tranquille ! Ce petit coquin détrône donc la fourmi, qui peut soulever quant à elle 50 fois son poids. Pour calculer ce ratio, on se base sur un rapport masse de l’insecte/masse soulevée. Et pour démontrer la force du bousier, le docteur Knell, de l’université de Londres, a attaché à la carapace de bousier des fils reliés à un contenant. Il a ensuite versé de l’eau petit à petit dans celui ci jusqu’à ce que l’insecte soit incapable de déplacer l’objet. Habile !



2) Les bousiers sont de grands observateurs d'étoiles ...


Et les bousiers ont plus d’un tour dans leur boule de crotte ! On a découvert, lors d’un étude menée sur les bousiers Scarabaeus satyrus présent en Afrique du sud, qu’ils pouvaient s’orienter et se déplacer assez précisément en ligne droite grâce à la position du soleil la journée, et la nuit grâce à la lune. Pour résumer, quand un tas de fumier est dans les parages, l’objectif de notre petit copain est clair : se rendre sur le tas, faire sa boule de crotte, et se barrer le plus vite possible afin d’éviter toute concurrence avec les autres coléoptères. Il doit donc se diriger hors du tas de fumier, en roulant sa boule, dans un axe efficace lui permettant de s’en éloigner rapidement. Et ça, ils y arrivent grâçe au soleil et à la lune. Mais… Comment font-ils pour rouler leurs crottes sans tourner en rond lors des nuits sans lune ? Et bien une expérience, publiée dans Current Biology, a démontré que le bousier sait se fier également… À la Voie lactée. Il semblerait que la bande de lumière dessinée par notre galaxie guide nos jolis insectes au travers de l’obscurité lorsque la Lune se fait timide, et ça c’est prodigieux pour une si petite bête ! Pour réussir à cerner tout cela, des bousiers ont été chronométrés dans la nature de plein jour, de nuit noire et de nuit de lune, puis l’opération a été répétée… En planétarium, en sélectionnant des étoiles et des astres spécifiques à allumer. Il a donc été prouvé que pour tracer sa route efficacement, le bousier s'applique à garder un angle constant entre son corps et cette source dense de lumière de la Voie lactée !



3) Certains sont amateurs de cacas volants !


En Australie, dans les forêts tropicales, les crottes de mammifères ne font pas long feu au sol. Et cette denrée rare entraîne une forte compétition un peu démotivante pour certains comme les bousiers, qui ont besoin de pondre leurs oeufs à l’intérieur. Étron sweet étron… Mais fort heureusement pour nos petits insectes fétiches, il ont su developper des comportements… spéciaux.


En effet, certains bousiers Onthophagus possèdent des petites griffes à l’avant des pattes qui se révèlent très pratiques pour s’accrocher aux poils des marsupiaux arboricoles passant à proximité. Du coup, il se positionne près de l’anus de son transporteur choisi, et se laissera tomber lorsque l'animal défèquera, accrochés aux fecès du mammifère… Il tombera alors dans le vide, accroché à une boulette de caca, puis s’écrasera doucement au sol, tenant fermement cette crotte qui accueillera ses oeufs et sa progéniture… C’est beau la nature j’vous dit !




4) Il sait confectionner des cacas climatiseurs !


Certains bousiers vivent dans des milieux particulièrement chauds, voire brulants. Bah oui parce que par exemple, dans les déserts africains, on frôle les 60 degrés… Autant te dire que t’as interêt à avoir deux trois bons brumisateurs et des tongs réfrigérantes. Mais vu que les bousiers n’ont pas de tongs, comment font ils ? Comment résistent leurs petites pattounes à de si hautes températures ? C’est là qu’intervient… Le caca rafraichissant. Le bousier Scarabaeus lamarcki a trouvé une parade intéressante à cette chaleur intense. Lorsqu’il découvre une jolie crotte fraiche (on est pas bousier pour rien), celui ci va concevoir sa boulette habituelle (qui sera son festin plus tard), et va s’empresser de coller ses petites pattes à cette surface humide et donc… Rafraichissante. Ça fonctionne donc vraiment un peu comme un climatiseur: l'eau contenue dans le caca s'évapore sous l'effet de la chaleur et la boule de bouse se refroidit, abaissant donc la température du bousier propriétaire de la sainte boulette. Et il peut rester perché sur sa trouvaille jusqu’à 70% de son temps si la température devient insupportable. Pratique non? Bon, je ne te conseille pas là d’accumuler ta praline pour t’en faire une mega boule à rouler dans la rue pendant la canicule, je pense que ce n’est pas très hygiénique, un peu de tenue. Je voulais juste que tu constates que le caca climatiseur, ça existe. Et que c’est beau la nature !



5) Les bousiers sont des VTC de la nature ...


Qui a dit que dans le monde des insectes l’auto stop n’existait pas ? Et oui, on connait entre autre l’exemple du nécrophore ! Et sachez que le bousier est aussi un Uber de choix pour les acariens Gamasidae (Gamasus crassipes notamment). Quand un bousier passe, ils grimpent sur son dos ou sous son abdomen, et c’est parti mon kiki. Sauf que tu vois toi quand tu prends un Uber t’es solo à l’intérieur, là le bousier il devient plutôt un genre de méga métro en période de grève et se retrouve vite dépassé par le nombre de passagers sur son corps... Ce qui est pratique pour nos copains les acariens, c’est qu’en plus d’être transportés, ils se nourrissent au gré de ce que mange leur transporteur, sans effort aucun ! Pratique non ? Mais cela peut se transformer en gène réelle pour notre petit bousier, comme sur cette image de coléoptère un peu dépassé…



Et voilà ! Tu es désormais incollable sur la magie du bousier... Je te vois derrière ton écran, t'as les larmes aux yeux ! Ce petit insecte est plus intriguant qu'on ne le croit, et aussi très utile au cycle vertueux du caca... Robuste, habile, observateur, recycleur, on ne compte plus ses multiples qualités qui nous séduisent . Alors aime la nature, observe la, et si tu vois un caca dégoutant, et bien peut-être que c'est au final une jolie source de vie pour nos amis les bousiers, et que ça te poussera à jeter un oeil nouveau aux excréments ! VIVE LE CACA ! En attendant un prochain article par ici, tu peux me retrouver sur ma chaîne Youtube où je parle de nature et d'insolite, entre autre (abonne toi, lâche un com, pouce bleu, cloche, toussa stp) en cliquant ici


Tu peux me retrouver sur Twitter : @curiosiboite

Instagram : @laboiteacuriosites


À très vite pour des aventures remplies de nature folle et surprenante !

Marie



- Sources et références :


Fiche d'identité du bousier


https://www.insectes-net.fr/bousiers/bou2.html

https://abiodoc.docressources.fr/doc_num.php?explnum_id=1718


Le bousier c'est le plus fort


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/468065/scarabee-force


https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/24/97001-20100324FILWWW00752-le-bousier-animal-le-plus-fort.php



Le bousier et la voie lactée


https://www.lepoint.fr/sciences-nature/le-scarabee-bousier-trace-sa-route-grace-a-la-voie-lactee-29-01-2013-1621262_1924.php


Bousiers et cacas volants


Livre Secrets d'insectes - 1001 curiosités du peuple à 6 pattes par Christophe Bouget, page 95.


Bousiers et acariens


https://www.insectes-net.fr/bousiers/bou2.html


https://escapadesphoto.fr/geotrupe-stercoraire-acariens


Les cacas climatiseurs


https://www.ladepeche.fr/article/2012/10/25/1474334-une-boule-de-bouse-pour-rester-toujours-frais.html



#nature #biologie #cds #insolite #bousier #entomologie



Restez curieux en vous abonnant à la newsletter !

© La Boite à Curiosités, COPYRIGHT, 2019 by Marie