Restez curieux en vous abonnant à la newsletter !

© La Boite à Curiosités, COPYRIGHT, 2019 by Marie

Rechercher
  • Marie

Les super mamans du vivant.

Au début je voulais faire un post sur les formes d'oeufs les plus swags, et puis là... Je suis tombée sur un nombre incalculables de supers mamans du vivant, et il fallait que je vous partage mes coups de coeur. Voici donc mon top 5 des génitrices les plus insolites et dévouées que l'on peut trouver dans la nature !


1) La maman la plus dévouée des océans : le poulpe du récif


Chez le poulpe du récif (octopus cyanea), les femelles ne pondent qu’une seule et unique fois dans leur vie (encore heureux vu l'ampleur du truc). Elles pondent de 150 000 à plus de 700 000 œufs (relou pour trouver des prénoms à chacun) en plusieurs longues grappes, souvent cachées dans de grands recoins rocheux. À partir de ce moment, la maman poulpi va se donner corps et âme pour sa future progéniture, elle va ventiler ses oeufs, les protéger, les couver, les nettoyer du bout de ses tentacules pendant toute la période d’incubation qui dure environ un mois. Elle mourra ensuite une dizaine de jour après la dernière éclosion, épuisée par cette tâche qui l'empêche pour la plupart du temps de se nourrir... Si ça c'est pas une super maman !


Une femelle poulpe et ses grappes d'oeufs / crédit photo : F.Stuart Westmorland


Les mamans poulpes sont vraiment extraordinaires, et pour preuve : en 2007, des chercheurs de l’Institut de recherche aquatique de la baie de Monterey aux États Unis ont suivi une femelle poulpe (Graneledone boreopacifica) à 1400 mètres de profondeur s’étant occupée de ses 170 oeufs pendant… Quatre ans et demi ! Les chercheurs ont vu pendant ce laps de temps la maman poulpe se flétrir et s'affaiblir à petit feu, ne quittant jamais ses oeufs. L’avantage de cette longue durée d'incubation est que les petits sont hypers développés après l’éclosion, ce qui est un gros atout dans ces profondeurs aux conditions de vie extrêmes. Une vidéo de cette histoire est disponible par ici :


Et en bonus, un bébé poulpi parce que c'est trop mignon et que les mamans poulpes qui meurent c'est triste donc place à la choupitude :


(ce moment où tu laches un "oooooooooow" devant ton écran)...


2) La maman la plus costaude et badass : l’araignée loup


L’araignée loup aussi fait des prouesses ! La petite araignée loup commune pond en général 20 à 30 oeufs. Après la ponte, elle place son sac d’oeufs à l’extrémité de son abdomen, qu'elle traîne avec elle. Une fois éclos, les bébés araignées grimpent sur le dos de leur maman, et y restent jusqu’à ce qu’ils soient assez développés pour vivre seuls. En vrai c’est super attendrissant de voir cette araignée porter un monticule de petits bébés sur son dos.


Mamaaaaan / crédit photo : Imgur


Le plus mignon c’est l’attention toute particulière que cette super maman porte à ses petits : si l’un d'entre eux tombe par mégarde de son dos, elle fera tout pour qu’il remonte ! Cette araignée qui ne se reproduit qu’une fois dans sa vie subira le même sort que les femelles poulpes : elle mourra d’épuisement après l’indépendance de ses petits...


3) La maman la plus chelou : Chikila Fulleri


Chikikoi? En 2011 des biologiste indiens ont découvert six nouvelles espèces de gymnophiones, des amphibiens sans membres, classées dans une nouvelle famille : les Chikilidés. On trouve parmi elles Chikila fulleri, qui sont à la croisée des vers de terre et des salamandres, ce qui en fait vraiment une espèce étrange. J’avais flashé sur leurs oeufs semblables à des petites billes transparentes. Mais ce n'est pas le plus fascinant : il faut savoir qu’ils disposent de petites dents microscopiques, dont ils sont dotés dès la naissance. Après la ponte, la maman Chikilidé produit une peau riche en lipides, que sa progéniture viendra grignoter à l’aide de ces petites dents en question. Ils vont donc littéralement la ronger vivante. Mais pas de panique, elle régénéra sa peau tous les trois jours pour qu’ils puissent continuer à se nourrir, jusqu’à ce qu'ils soient assez développés pour être indépendants ! Sympa non?


Petites pokeballs visqueuses mais mignonnes (des oeufs quoi) de Chikila Fulleri / crédit photo: Kamei et al., 2012, Proceedings of the Royal Society B


4) La maman la plus poétique et utile : La Chrysope verte


Chrysope verte / crédit photo : Martin Cooper


La maman Chrysope verte, alias la Demoiselle aux yeux d’or, fait les choses avec beauté et sensibilité artistique. Oui oui. Lorsqu’elle est prête à pondre, elle se place sur la face antérieure d’une feuille, et commence son oeuvre d’art. Elle dépose alors sur sa surface une gouttelette d’un mucus visqueux qu’elle étire en long fil en soulevant l’extrémité de son abdomen, puis dépose délicatement son œuf au bout de ce long fil qui se solidifie presque instantanément, où il restera ainsi suspendu. Elle pourra pondre environ 15 à 20 petits oeufs en forme de tonnelets. Et c’est de toute botey :


Oeufs de Chrysope / crédit photo : CNRS


Il faut savoir que la Chrysope verte est super utile dans les jardins, car malgré ses petits surnoms mignons et ses oeufs poétiques on la surnomme également « le lion des pucerons » ! Car ses larves aux mandibules acérées ont la dalle quand elles sortent de l’oeuf, et dévorent généralement un bon nombre de pucerons pour se rassasier.

Larve de Chrysope qui a très faim / crédit photo : Corlaffra


Les larves de Chrysopes aident à la lutte biologique contre les pucerons, comme les coccinelles, ce qui permet d’éviter d’avoir recours aux insecticides, qui sont vraiment néfastes que cela soit pour notre environnement ou notre santé. On peut se procurer des oeufs sur internet ou dans des jardineries. Donc évitez de les écrabouiller à bout de bras dans vos jardins car il se pourrait qu’elle soit l’une de vos plus belles alliées …



5) Le papa gateau : L’opistognathe à front doré


Ma dernière super maman du vivant est en fait... Un super papa ! Parce qu’il y a aussi une multitude de darons qui font un coopèrent avec les femelles dans la nature, je voulais vous partager cette espèce un peu particulière, y'a pas de raison !


Chérie tu me paches le dentifriche ? / crédit photo : Patrick O'Neill


L'Opistognathe à front doré est un petit poisson tropical qui a une particularité des plus insolites : après fécondation, les mâles incubent leurs oeufs dans… Leur bouche. La femelle pond plus de cent oeufs tous les dix jours, le mâle les récupère alors au fur et à mesure pour les agglomérer dans sa bouche. Et ça jusqu’à leur éclosion, c’est à dire une semaine, où il cessera même de s’alimenter. C'est une espèce qui se cache individuellement dans un terrier qu'il creuse, pratique donc pour se protéger des prédateurs, lui et ses petits. Le plus insolite à observer réside dans l'apparence des oeufs, qui changent de couleur durant l’incubation, passant du jaune à l’orange puis au translucide, qui va permettre de voir les yeux des embryons au travers de l’oeuf !


Chalut cha va ? / crédit photo : Kevin Bryant


J'espère que cet article vous aura fait rêver dans les prouesses de certaines femelles dans la nature (et mâles aussi, d'autres sont à citer, on pense tous forcémment à l'hippocampe) ! La nature regorge de curiosités insolites, même dans la façon de s'occuper de sa progéniture.


C'est en faisant la relecture de cet article avant de le publier que je me rends compte que je n'ai pas parlé de mammifères ou d'oiseaux, c'est vrai que j'aime bien aussi me focaliser sur d'autres petites bêtes atypiques auxquelles on pense parfois un peu moins. Par ailleurs, la Chrysope verte et l'Araignée loup, vous en croisez surement très souvent, même en ville, ce qui prouve une fois de plus que la beauté de la nature nous entoure où que nous soyons ! Choyez là et observez là pour mieux l'aimer.

Et vous, c'est laquelle votre super maman préférée ?

À bientôt pour de nouvelles curiosités naturelles !


Sources :


https://www.gbif.org/zh-tw/species/8670052/treatments


https://doris.ffessm.fr/Especes/Octopus-cyanea-Poulpe-de-recif-2192


https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/plus-de-quatre-annees-de-couvaison-pour-un-poulpe_14416


https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/video-l-araignee-loup-porte-ses-petits-sur-son-dos_29306


https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-bref-nouvelle-famille-amphibiens-pattes-36972/


https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-bref-nouvelle-famille-amphibiens-pattes-36972/


https://www.insectes-net.fr/chrysope/chrysopa2.htm


http://www.insectes.org/opie/pdf/1603_pagesdynadocs4c2364bee2534.pdf


https://doris.ffessm.fr/Especes/Marionnette-tete-d-or3


https://www.geek.com/science/who-are-the-super-moms-of-the-animal-kingdom-1786733/