Restez curieux en vous abonnant à la newsletter !

© La Boite à Curiosités, COPYRIGHT, 2019 by Marie

Rechercher
  • Marie

Petit guide de survie du hérisson.

J'en parlais déjà dans ma dernière vidéo "Le monde après Darwin?", mais l'Hiver arrivant je me suis dit que ça pouvait être sympa de faire un petit billet sur ces petites boules piquantes bien utiles dans nos jardins. Histoire de leur rendre service avant qu'il ne finissent tous empoisonnés ou brûlés vifs avant de pouvoir hiberner. Je m'explique.


Nom : hérisson d’europe / erinaceus europeaus

Ah le hérisson, petit mammifère si attendrissant, pour lequel on a tous vraiment beaucoup d'affection. Sous ses piquants, un vrai allié du jardinier. Moi je dis, hérisson dans le jardin, jardin heureux. Car oui, vraiment, il est capable de réguler de manière très efficace les petites bestioles qui parfoids se délectent un peu trop de votre potager. Le hérisson est un insectivore redoutable. Moelleux et extrêmement nourrissants, les limaces, les vers de terre, les chenilles et autres larves d’insectes sont les mets préférées du hérisson. Il aime aussi les escargots et les coléoptères !


Le hérisson est un opportuniste qui avale tout ce qu’il trouve, voire à l’occasion quelques œufs d’oiseaux, une grenouille ou un souriceau. Il goûte même parfois à un cadavre et consomme des fruits en automne. Gourmand le hérisson ! Dans une des dernières Fables de Jean de La Fontaine, on retrouve ce côté opportuniste du hérisson, proposant son aide à un renard, pour le débarrasser des mouches voulant le dévorer...


Gravure de JJ Grandville, 19ème.


Fable complète par ici : https://www.poesie-francaise.fr/jean-de-la-fontaine/fable-le-renard-les-mouches-et-le-herisson.php Bref ! Revenons à nos mout.. Hérissons ! Moutérissons ? Ah oui, je disais, son alimentation est très riche. J'ai même lu qu'il pouvait engloutir de nombreuses proies toxiques, y compris le méloé "enfle-boeuf" (Meloe violaceus), ce scarabée gorgé d’un poison extrêmement violent,la cantharidine, qui intoxique bon nombre de bovins qui mangent ces insectes par inadvertance pendant qu'ils broutent paisiblement l'herbe des champs... Robuste donc, Captain Hérisson ! Donc en plus de réguler les petites bêtes qui importunent ton jardin, il a vraiment des supers pouvoirs ! Alors respecte le ! Parce qu'il faut savoir que le hérisson est vraiment, mais alors vraiment une des espèces qui prend le plus cher dans nos jardins ... Il a un taux de mortalité accidentelle hyper élevé, et souffre beaucoup de notre manque d'attention et d'information ... En effet de nombreux facteurs conduisent à sa perte : trafic routier, pesticides, prédateurs, et parasites. Voici un petit listing des plus grands ennemis du hérisson : - Ennemi numéro 1 : le poison

Un hérisson affamé demandant poliment des biscuits.


Le poison est la première cause de mort du hérisson. Ce poison se trouve dans les pesticides, les produits utilisés au jardin pour éliminer les champignons, les insectes, les limaces, les mauvaises herbes et les acariens. Le poison s’accumule dans l’organisme du hérisson au fur et à mesure qu’il consomme des limaces ou des insectes empoisonnés par les pesticides. C’est toute la chaîne alimentaire qui est contaminée. La plante est le premier maillon : elle est empoisonnée au moment du traitement par le jardinier. Les insectes végétariens qui se nourrissent de plantes sont mangés à leur tour par des insectes prédateurs, eux-mêmes mangés par le hérisson.


Il y a plein de moyens naturels de palier à l'utilisation des pesticides ! Construire des abris pour les hérissons leur donnera envie d'arpenter votre terrain pour dévorer vos limaces et autres insectes.

Remèdes anti-limaces naturels. Source : Consoglobe

- Ennemi numéro 2 : la route


Passage piéton pour hérisson. Crédit photo : Clinic212

Le hérisson se déplace la majeure partie du temps la nuit. Il n’aime pas les espaces dégagés, et quand il doit traverser une route, il le fait rapidement et en ligne droite, et se fait donc très fréquemment écraser par les voitures ... Des scientifiques ont montré que le hérisson préfèrere se déplacer en suivant les haies, les murs et clôtures des jardins, qui souvent mènent... À une route. Difficile donc de cadrer les déplacements des hérissons, mais un anglais s'est heurté à cette problématique en fabriquant des autoroutes pour hérissons. Sur ses réseaux sociaux Michel Birkenwald partage les tunnels qu'il effectue dans le quartier de Barnes pour inspirer les internautes et surtout les sensibiliser sur la disparition des hérissons dans son pays. Pour éviter que quelqu'un rebouche les trous qu'il perce, Michel Birkenwald a eu l'idée d'installer des pancartes au-dessus des tunnels qui disent "chemins des hérissons, s'il vous plait, gardez ce trou ouvert". Perso je trouve ça beaucoup trop mignon !

Une des autoroutes à hérissons en question. Crédit : Michel Birkenwald

- Ennemi numéro 3 : les parasites


Grappe de tiques sur un hérisson. Sympa non ?


On dirait pas comme ça, mais le hérisson a un pelage peu épais et une peau nue et douillette entre ses pics, ce qui attirent les puces et les tiques. Il arrive que les parasites soient si nombreux qu'ils entraînent la mort du hérisson, affaibli, en lui pompant son sang. Si vous croisez un hérisson qui semble être infesté et mal en point, le mieux est de le déposer en centre de soins pour augmenter ses chances de survie. Il sera pris en charge et traité. Dans ma vidéo "Le monde après Darwin" (toujours dispo ici), je suis allée à la rencontre de l'association Faune alfort qui recueille la faune sauvage en difficulté, donc si vous êtes à Paris ou sa banlieue et que vous trouvez un hérisson, foncez-y, 7/7 et 24/24. Toutes les infos sur comment déposer un animal par ici : https://www.faune-alfort.org/informations-pratiques/je-trouve-un-animal-que-faire/ Et la liste des soins spécialisés pour les autres zones : http://www.ufcs.fr/spip.php?article21 - Ennemi numéro 4 : les chutes et pièges divers

Image rare d'un spécimen de hérisson coincé dans un cône à glaçe. Même l'été, les pièges sont partout.

Jardin rime souvent avec parcours du combattant pour notre petit mammifère preferé : trous profonds, tuyaux, bassins, piscines, fosses... Bon nombre d'espaces dans lesquels le hérisson peut tomber. Même si il sait nager et grimper, pris au piège, il mourra d'épuisement... Il peut aussi rester coincé dans les filets contre les oiseaux par exemple. Il est donc possible de recouvrir les trous avec des planches par exemple, et de mettre des petits morceaux de grillage fin près de ces dangers pour qu'il puisse s'y accrocher pour ressortir. Pour les piscine il est possible de laisser flotter un petit bout de bois qui lui servira de radeau de fortune. Pour les filets à oiseaux, si ce n'est pas possible de s'en passer, mieux vaut vérifier tous les matins qu'un hérisson n'est pas coincé dedans, pour le libérer ensuite.


- Ennemi numéro 5 : les chiens


Cette image n'as aucun sens, désolée


Dans la nature, un prédateur qui se retrouve face à un hérisson roulé en boule passera son chemin. Mais un chien y voit une sorte de jeu. Souvent repu et d'humeur taquine, le chien n'hésitera pas à croquer le hérisson pour tenter de l'attraper. Il arrive ainsi que les chiens blessent ou tuent des hérissons, plus par jeu que par appétit même s’ils se retrouvent ensuite la truffe pleine de piquants... Lorsque je suis allée à Faune Alfort, nous avons croisé plusieurs spécimens de hérissons ayant malencontreusement croisés la route de chiens. Le premier, un hérisson dodu de 800 grammes (oui oui), avait été mordu par un chien. J'ai été très étonnée de l'ampleur de la blessure, les soigneurs ayant rasé les piquants à cet endroit on voyait vraiment nettement les traces de crocs et je peux vous assurer que c'était vraiment impressionnant. En ce moment, les stars de Faune Alfort sont une nichée de trois bébés hérissons (ou choupissons, poke Pierre Kerner). Alors qu'ils suivaient leur maman sur un chemin, un chien les a effrayé. Du coup les trois petits sont restés seuls, et le promeneur a voulu bien faire en les emmenant à Faune Alfort. J'insiste vraiment sur le fait que même si souvent les gens sont de bonne volonté en les ramenant dans les centres de soin, le manque d'informations peut avoir un impact sur la vie des hérissons. En pleine nuit, ne ramassez jamais un hérisson. Il est nocturne, et sait se gérer. En revanche, en plein jour, c'est surement qu'il a besoin d'aide. Concernant les petits bébés, la majeure partie du temps la mère n'est pas loin. Si vous en croisez, éloignez vous, et observez d'un oeil lointain si la mère revient lorsque vous vous êtes écarté. Apeurée par votre présence, elle se cache souvent non loin de ses petits. Voilà quelques conseils qui j'espère vous sensibiliseront autour de cette chouette petite bête !


- Ennemi numéro 6 : les incendies de tas de feuilles


Exemple de cuisson du hérisson à l'étouffée

Beaucoup de personnes ont pris l'habitude de brûler leurs tas de feuilles mortes dans leur jardin l'Automne arrivé. En France, cette pratique est interdite car elle contribue à accroître la pollution de l'air. Brûler 50 kg de végétaux émettrai autant de particules fines que 13 000 km parcourus par une voiture diesel récente. Au delà de ça, il faut savoir que le hérisson ADORE se cacher et dormir sous les tas de feuilles mortes ... Je vous laisse donc imaginer a suite de l'histoire. La plupart du temps, personne ne pense à remuer un tas de feuilles avant de le brûler, et énormément de hérissons périssent bêtement chaque année par le feu... Pensez-y la prochaine fois !


Espèce protégée depuis 1981


En France, le hérisson est classée en «préoccupation mineure» dans la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). En revanche, il s’agit d’une espèce protégée depuis un arrêté de 1981, dont la protection a plusieurs fois été renforcée, notamment en 2007. En d’autres termes, il est interdit de détruire, de capturer, de mutiler, d’enlever, de mettre en vente ou de naturaliser un hérisson sous peine d’être poursuivi. Fait d'ailleurs un peu insolite, il est souvent chassé pour être mangé, Dans la nuit du 3 au 4 mars 2007, dix-huit hérissons vivants ont été saisis près du Mans par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, dans une voiture. Les deux passagers ont expliqué que leurs captures étaient destinées à la consommation. Les braconniers utilisaient un chien spécialement dressé... Vous prendrez bien un petit civet de choupisson? Moi perso je préfère les voir gambader tranquillement dans les jardins, ou faire des calins à des éponges...

Liens utiles et sources - Conseils si vous trouvez un hérisson http://www.herissons.ch/conseils-d-urgence/

- Suivre les aventures des choupissons arrivés à Faune Alfort, et s'informer sur l'association : https://www.faune-alfort.org/actualites/les-choupissons/ - Attention à l'écobuage ! https://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/16797-incendies-attention-aux-herissons/


- Parce que ça fait toujours plaisir à regarder, un épisode de C'est pas Sorcier sur les hérissons : https://www.youtube.com/watch?v=Q2IFCAsMTR0&t=136s