Rechercher
  • Marie

Vous reprendrez bien un peu d'eau de vie de singe?


Anecdote du jour bonjour ! Parce que La boite à curiosités c'est aussi du contenu un peu déjanté que j'aime vous partager, ce genre de petite anecdote croustillante qu'on dévore comme une barre chocolatée, qui provoque cette boulimie de savoir et qui fait sourire. Et puis ça te permettra de briller en société ou pendant ton prochain date avoue (ça va je rigole détend toi) ! Tes souvenirs de Papi qui te fait goûter sa bonne vieille poire de 1950 te rend nostalgique ? Tu adores regarder des documentaires animaliers sur les chimpanzés, animaux fabuleux si agiles et intelligents ? Alors cette anecdote est faite pour toi ! Et puis même si elle est pas faite pour toi, faut la lire donc discute pas.


Je plante le décor. On est aux alentours de 1908, et quatre copains marins déambulent un matin sur une plage du côté de Brétignolles, près de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Et là, reposant sur le sable comme recrachée par l'océan, une barrique. Intrigués, les quatre compères s'empressent de percer le tonneau, et là, surprise ! De l'eau de vie se met à couler à flot. Ils se posent donc sur la plage, au calme, et commençent à s'envoyer de grandes lampés du délicieux et si mystérieux nectar envoyé par Poséidon. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Le tonneau semble contenir quelque chose d'autre, d'assez volumineux ... L'un des marins décide donc d'ouvrir la barrique en entier. Je pense que là, clairement, les mecs ont dû pas se sentir bien. Imagine, t'es posé avec tes potos à boire des coups sur la plage, enjaillé par cette trouvaille, et là... A l'intérieur du tonneau, un énorme chimpanzé empaillé, trempé par l'eau de vie. Une seconde version raconte que le tonneau avait en fait été chargé sur une charrette, et se décrocha en route, laissant la barrique s'exploser au sol et dévoiler son étrange contenu... La chronique locale de l'époque rapportera même:

« Une exclamation de dégoût jaillit de la gorge des marins qui virent une forme poilue recroquevillée et très odorante. Un singe, c'était un singe qui avait été soigneusement conservé dans l'alcool... Les buveurs eurent des nausées et digérèrent très mal le liquide qui leur brûlait la gorge ».

Les habitants vont alors surnommer ces matelots les « Jhiras », soit les « buveurs d'eau-de-vie de singe ». Cette scène improbable sera même reconstituée en 1912 par le photographe M.Boutain, mettant en scène des comédiens amateurs.


On a jamais sû d'où provenait ce tonneau mystérieux, ni comment il était arrivé là. Mais le singe - qui s'avéra être un chimpanzé femelle- fût conservé, présenté un temps dans une boutique, puis dans une pharmacie du coin. L'étrange taxidermie fût restaurée dans les années 80 à Nantes, et elle repose désormais dans la maison du Pêcheur de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, où chacun peu venir aujourd'hui s'émerveiller devant ce spécimen un peu chelou. Alors, tu la sens la soif monter en toi là ?


T'as kiffé cette petite histoire? Alors abonne toi à la newletter et à la chaîne Youtube pour t'enivrer encore plus de savoir farfelu !



Restez curieux en vous abonnant à la newsletter !

© La Boite à Curiosités, COPYRIGHT, 2019 by Marie